Chambre trop petite et cohabitation entre frère ou soeur compliquée… quand on est parents ou grand-parents on est tous confrontés un jour ou l’autre à la question des lits superposés. 

C’est en général l’euphorie chez les kids… un peu moins chez les adultes qui se creusent les méninges pour trouver le meilleur rapport qualité-prix. Préserver l’esthétique de la jolie chambre, réussir à monter ce meuble pas évident, l’équiper de matelas et d’une literie qui ne grèvent pas trop le budget familial… Tous ces questionnements vous parlent ? 

Chez Zaichik aussi nous avons été confrontés à ce rite initiatique de parents de famille « nombreuse » !

Votre accueil de ce projet sur Instagram et sa simplicité de conception m’ont donné envie de vous en dire plus et de partager mon tutoriel avec vous. Bon bricolage à tous. 

Pour réaliser ce lit cabane en forme de château fort, il vous faudra :

Fournitures
  • Un lit superposé Ikea MYDAL (ou tout autre modèle en bois brut de votre choix … mais il faudra adapter les mesures)
  • du papier millimétré et du papier calque,
  • Six panneaux de contreplaqué intérieur en bois clair de 10 mm d´épaisseur. J’ai pris du peuplier. Budget à la date de réalisation 170 euros environ.
  • Des vis longues de 3mm de diamètre et de 3cm de longueur de préférence

Si vous souhaitez installer des tablettes intérieures pour réaliser une table de nuit sur mesure

  • Un panneau de contreplaqué supplémentaire dans lequel vous découperez vos tablettes
  • Des vis plus longues si vous souhaitez traverser les planches et les montants du lit … prenez des mesures

 

Outils
  • un crayon à papier,
  • un mètre mesureur,
  • une équerre de menuisier et une grande règle
  • une scie sauteuse à lame souple et fine pour découper des arrondis
  • des tournevis adaptés à votre visserie
  • Une ponceuse ou du papier de verre de 100 environ.
  • Une perceuse avec une mèche à bois de 8 ou plus.
  • une vrille pour percer les avant-trous des vis
  • Un niveau à bulle… si vous préférez ne pas casser votre smartphone 😉

Ikea Hack – DIY transformer un lit superposé Ikea MYDAL en chateau fort : conception et achat des fournitures au magasin de bricolage

1. Tout d´abord, commencez par monter le lit MYDAL en suivant les instructions du fabricant. Pour la petite histoire je me suis bien battue avec les vis dont le filetage est plastifié pour assurer leur tenue … il faut un peu d’huile de coude ! Attention toutefois à bien les visser à fond afin qu’elles ne vous gênent pas ensuite pour plaquer les planches de contreplaqué sur la structure.

2. Vous voilà donc partis acheter votre bois … Pensez à emprunter une voiture dont le coffre vous permettra de tout ramener chez vous ! En effet certaines planches mesurent la même longueur que le lit… Bref, si le lit est rentré, les planches rentreront également ! Mon conseil : n’hésitez pas à vérifier la planéité des planches avant la découpe car j’ai trouvé récemment que la qualité baissait énormément dans certaines enseignes. Je me suis fournie chez Leroy Merlin pour cette réalisation. Leur service de pré-commande de découpes de bois en ligne est hyper pratique !

Dessin préparatoire

Liste des découpes à demander au moment de l’achat du bois pour gagner du temps :

  • Pour les deux longs cotés latéraux :
    • une planche de 207,5 cm x 1m. Dans laquelle vous découperez la silhouette des tourelles médiévales du fond.
    • Et un panneau de 162 cm x 70 cm pour les créneaux de devant.
    • Ajoutez deux petits panneaux de 43,5 cm x 94,5 cm pour les deux pans coupés munis de meurtrières.
  • Pour la tête et le pied du lit :
    • Il vous faudra un panneau de 165 cm x 99 cm pour la tour.
    • Et un panneau de 97 cm x 70 cm pour la tête du lit.
  • Pour les étagères, j’avais des chutes de bois chez moi donc je ne suis pas en mesure de vous donner une dimension précise. Et cela dépend de votre projet. Mais je dirais qu’une planche de 1m par 1,5 m devrait suffire.

Découpe des panneaux du lit superposé château fort par étapes

1. Vous pouvez maintenant commencer les découpes. Je vous propose de débuter par la plus  » artistique », c’est-à-dire, celle du panneau du fond. Voici le dessin que j’ai réalisé pour m’inspirer. Je l ‘ai ensuite reporté à main levée sur la planche de 207,5 cm x 1 m. Ensuite, je me suis lancée dans la découpe avec la scie sauteuse à petite vitesse. Lors du dessin, pensez à laisser une hauteur de 44 cm côté tête du lit et de 55 cm environ côté pied du lit afin que les raccords avec les créneaux soient esthétiques. La planche du fond est censée être calée sur les montants horizontaux inférieurs de la barrière du lit.

2. Pour ceux ou celles qui sont encore débutants avec une scie sauteuse, comme c’était mon cas il y a encore quelque mois. Voici quelques conseils que vous ne trouverez pas souvent. ATTENTION à vos doigts svp ! Portez des gants, un masque et des lunettes. Ensuite, persévérez. J’ai failli rapporter ma scie au bout d’une seule utilisation parce qu’elle ne coupait pas droit… La honte ! C’est moi qui n’avais pas pris une lame adaptée et qui me précipitais au lieu de procéder avec patience. La scie doit avancer lentement. En suivant votre dessin au crayon sur le bois. Petite astuce : décidez avant de vous lancer si vous voulez couper, sur le trait ou au dessus ou au dessous. Sinon vous risquez de faire des mini vagues pour les découpes droites. Lorsque vous allez droit, vous pouvez aller assez vite. L’élan aide même à découper bien droit. En revanche les découpes courbes doivent être réalisées doucement. Toute découpe très courbe risque de faire casser la lame ou au moins de la faire chauffer fortement. Donc allez doucement. Je vous conseille autant que possible de fixer votre planche à votre plan de travail ou à votre établi avec des serre-joint pour un travail plus sûr et plus propre.

3. Lorsque vous devrez découper les fenêtres tout au long de ce tutoriel. Commencez pas percer un trou au milieu de la fenêtre dessinée avec une perceuse à grosse mèche. Glissez ensuite la lame de votre scie sauteuse dans ce trou et approchez-vous des contours. En plusieurs étapes vous en viendrez à bout. Je n’ai pas encore trouvé de découpe de la sorte impossible à réaliser, même un rond est abordable en prenant son temps.

4. Dessinez maintenant la fenêtre en ogive au milieu de la planche qui sert de pied de lit. Je m’y suis reprise à plusieurs fois pour que la pente de l’ogive soit harmonieuse. J’ai utilisé un papier calque pour dessiner une demi-ogive que j’ai ensuite reportée symétriquement. Voici mon dessin. La fenêtre mesure 57 cm de hauteur en son centre pour 39,5 cm de large en bas. Je l’ai positionnée à 30 cm environ de chaque coté de la planche qui sert à faire la tour du pied du lit et à 35 du bas. Découpez la, une fois dessinée, selon la même méthode que les fenêtres des tourelles.

5. Lancez-vous maintenant dans la découpe des créneaux. Attention pour que l’aspect visuel soit régulier j’ai adapté la largeur des créneaux à chacun des panneaux. Lorsque vous les découpez prenez bien soin, une fois le dessin réalisé, d’inscrire clairement où sont les pleins et où sont les vides. Il serait dommage de vous tromper et de gaspiller une planche ! Pensez notamment à ce que deux créneaux pleins se touchent à l’angle du lit situé au pied à droite du cadre pour un résultat plus esthétique.

Voici la liste des dimensions des créneaux pour chaque planche du château fort :

  • Pour la planche latérale de devant, les créneaux mesurent 12,5 cm de large par 12,5 cm de hauteur.
  • Pour la planche de la tour du pied du lit, ils mesurent 11 cm par 11 cm.
  • Enfin, pour la tête de lit, ils mesurent 12 cm par 12 cm.

6. Il vous reste à découper en biais les deux panneaux de 94,5 cm x 43,5 cm. Pour laisser en bas une base de 23,5 cm. Dessinez ensuite sur chacune de ces planches, ou du moins sur celle qui sera visible, une ou deux meurtrières selon votre goût. Les miennes mesurent une vingtaine de centimètres de hauteur pour quelques centimètres de large. Procédez prudemment lors de la découpe avec la scie sauteuse car ces fenêtres doivent rester étroites et l’ogive du haut bien nette.

Ikea Hack – DIY transformer un lit superposé Ikea MYDAL en chateau fort : finitions et assemblage

8. Voici venu l’heure du ponçage… Autant vous dire que ce n’est pas ma partie préférée. Malgré de multiples recherches, je n’ai pas encore trouvé de ponceuse légère, propre et silencieuse … Je frise toujours la tendinite quand j’utilise cet outil trop longtemps … il faut dire que j’ai des poignets taillés comme des spaghettis ! Bref je fais le gros à la ponceuse électrique mais je finis en général avec un tampon et du papier de verre tout simple, c’est plus long mais moins physique.

Cette étape a beau être pénible, vous vous doutez bien qu’elle est extrêmement importante. Aucun angle saillant ne doit être laissé et il faut poncer jusqu’à avoir émoussé tout à fait complètement les angles pointus des créneaux et des tours. Il ne s’agit pas que quiconque puisse de faire mal dans ce lit. Coins pointus ou échardes, bye, bye ! En maman flippée, je peux vous dire que j’y ai passé pas mal de temps.

9. Youpi ! Vous pouvez commencer à visser les panneaux sur le lit. Là, c’est la fête, car cela va relativement vite. Si vous êtes deux, voir trois c’est encore mieux : deux qui tiennent et un qui visse… Si, comme moi, votre mari ou votre conjoint a plutôt deux mains gauches et surtout un emploi de temps infâme… alors, même maman solo, ça reste jouable. Regardez plutôt ! Bref j’ai empilé des bouquins et des boites de jeux de société jusqu’à ce que mes planches se tiennent bien droites, niveau à l’appui. Ensuite il ne reste plus qu’à visser. Si vous êtes un peu maniaque comme je le suis … mesurez les distances entre les bords des planches et les vis afin de les répartir de façon esthétique. Serrez à fond. Et pensez à ne pas tomber sur les vis du lit Mydal bien entendu … , visez au dessus ou au dessous. Mettez suffisamment de vis pour assurer une fixation solide.

L’assemblage se fait ainsi. Les bords du pied de lit recouvrent les extrémités des planches de côté. La planche des tourelles chevauche celle de la tête de lit. Les mesures que je vous ai données ne permettent pas un autre assemblage. Choisissez des vis qui ne soient pas dépareillées pour un rendu plus soigné. Veillez à bien aligner le bord supérieur des créneaux entre la tête, les pieds du lit et les côtés afin que votre lit-chateau soit le plus joli de tous les lits !

Je vous conseille de commencer par fixer la tour du pied de lit. Puis les deux parties hautes des côtés. La tête de lit. Enfin les pans coupés à meurtrière. 

11. Pour réaliser les tables de nuit. J’ai découpé en triangle cinq tablettes que j’ai réparties de part et d’autre de la grande fenêtre en ogive pour le lit du bas. J’ai créé une tablette et trois casiers en dessous pour une table de nuit aux pieds du couchage du haut. Les mesures dépendent de votre projet. Mes enfants réclamant un coin rien qu’à elles pour exposer leurs petits trésors (bazar à poussière) depuis des mois … j’ai soigné mon projet. Mais vous pouvez faire simple ! Attention aux montants intérieurs du lit qui rendent l’assemblage pas toujours évident. Et si vous comptez traverser toute l’épaisseur d’un montant ou d’une planche extérieure pour fixer vos tablettes, prenez des mesures très précises. Sinon vous risquez de visser à coté de votre tablette et de devoir percer un second trou … Cruelle certitude de l’expérience vécue !

ATTENTION : ce lit ainsi customisé est fait pour être collé au mur comme sur les photos ci-dessous. En effet, la découpe du panneau du fond ne convient pas à un lit placé en centre de pièce pour des raisons évidentes de sécurité. 

Conclusion du tutoriel

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un peu de souplesse pour grimper refaire les lits et de beaux rêves ! J’ai choisi de ne pas peindre le lit car j’aime bien ce rendu brut. Mais il est tout à fait possible de donner un look plus médiéval en peignant des pierres et du lierre sur les murs, pourquoi pas ?

Ce que j’ai aimé dans ce projet : 

  • c’est tout d’abord sa gestation dans mon esprit pendant plusieurs semaines … je voulais faire un lit cabane. J’avais acheté un lit superposé pas trop cher pour pouvoir dégager un peu de budget dans la déco.
  • Je voulais éviter le lit de princesse trop fifille, sans tomber dans le lit chateau trop guerrier qui ne plairait pas à mes filles… Bref entre Raiponce et la Belle au Bois dormant … je crois avoir trouvé un bon équilibre !
  • Ma numéro deux aime se pencher à sa fenêtre du bas en attendant son histoire du soir. Quant à ma grande, elle a enfin un petit nid douillet pour s’isoler un petit peu quand elle en éprouve le besoin.
  • Le fait de ne pas avoir peint le lit, lui permet aussi de ne pas être trop présent malgré sa forme originale et de s’effacer un peu dans la chambre au quotidien.
  • Et moi, en tant que maman, je suis ravie d’avoir, je crois, réussi à transformer l’étape tant redoutée du lit superposé en un moment de fun pour mes filles, sans renoncer à la déco de leur chambre qui me tient à coeur avec un lit mezzanine sans âme.  Il me reste encore à trouver une guirlande lumineuse pour mettre tout ça en lumière le soir… et à leur apprendre à faire correctement leur lit !

Et vous, avez-vous acheté ou customisé d’autres lits Ikea pour vos enfants ? Le KURA se prête bien aussi à l’exercice, dans une ambiance plus Montessori. Je prépare un lit de princesse au petit pois pour ma numéro trois … alors restez connectés sur mon Instagram ! Des questions ou des remarques sur ce projet avant ou après vous être lancés ? N’hésitez pas ! Bon bricolage. 

 

Le lit cabane château fort version jour

Le lit cabane château fort version nuit !